US Melun Dammarie Handball : site officiel du club de handball de MELUN - clubeo

Un week end maussade

19 novembre 2014 - 17:28

Les seniors féminines étaient motivées ce dimanche pour le derby  Le Mée - Melun où un souffle de revanche planait pour deux ou trois joueuses ex-Méennes. L'équipe Melunaise retrouvait Amel Ferchichi, mais était handicapée par les absences de Béatrice Nocente, indisponible et Laura Rodrigues toujours blessée.

Sandrina Mama Touré, prise au dépourvu par la défection de Sloane Poteau malade,  commençait la 1ère mi-temps dans les buts où d'emblée, elle essuyait beaucoup de tirs des ailes qui trouvaient le chemin des filets. De plus avec des Melunaises très tendues dans les dix premières minutes accumulant beaucoup trop de pertes de balle en attaque malgré de bonnes combinaisons et un dynamisme montrant l'envie de jouer, le score se creusait rapidement 7-1 (10ème).

Ensuite des erreurs de placement et de précipitation afin d'essayer de revenir au score entrainaient des contre-attaques victorieuses des locales. De plus l'arbitre n'aidait pas Melun en sanctionnant à plusieurs reprises des "raffuts" né de son imagination, de la part d'Amel Ferchichi.

 A la pause le score était de 18-9.

La gardienne de but Sandrina Mama Touré se remotivait pour essayer d'inverser le cours de choses, tandis qu'Aurélie Yot, la coach, remobilisait ses troupes en leur demandant de ne pas se focaliser sur les nombreuses erreurs d’arbitrages, d'être plus malines et de ne pas tomber dans le panneau d'un arbitrage pour le moins bizarre.

La seconde mi-temps débutait par une meilleure circulation de balle et des mouvements qui amenaient des buts. La meneuse de jeu Melunaise Andreea Ioana trouvait, par des passes dont elle a le secret, Céline Duret, lui permettant de conclure à plusieurs reprises, mais à nouveau l'arbitre se distinguait en lui refusant à plusieurs reprises des buts parfaitement valables sur des zones imaginaires.

Dans le dernier quart d'heure, Aurélie Yot demandait aux filles de relativiser en ne rentrant pas dans le jeu de l'arbitre qui continuait à se distinguer : le score était là et un retour de 12 buts était impossible.

Il faut noter la bonne tenue de Clémence Leviaux qui a fait ses vrais débuts sur ce match avec du rythme. A noter également noter de bonnes prises de positions de Julie Trémeau au poste de pivot.

Si il y a une leçon à tirer de ce match c'est que beaucoup de joueuses sont encore trop "gentilles", pour ce niveau et qu'il faut persévérer dans le contact, les prises d'intervalle et de responsabilité.

 

Les seniors masculins 1 se rendaient pour un match piège chez la lanterne rouge Roissy.

Le match débutait sur un faux rythme imposé par Roissy qui espérait avoir sa première victoire.

C'est Harris Roberson qui ouvrait le score pour Melun, mais les locaux répliquaient aussitôt, ensuite les melunais faisaient briller un gardien local par ailleurs très bon, mais Steven Magniez, Wilfrid Jacqueray, Grace Mbonodji et Tanguy Parrot trouvaient la faille, tandis que Brendon Poteau lui aussi faisait un grand nombre d'arrêts dans la cage Melunaise. Melun menait toujours dans cette période mais Roissy s'accrochait, si bien que c'était une série d'égalité jusqu'à la 24ème minute : 11-11. Ensuite Tanguy Parrot qui avait déjà quatre réalisations au compteur remettait la balle au fond des filets visiteurs à l’ultime seconde et permettait de rentrer aux vestiaires avec deux longueurs d'avance : 13-11.

Les Melunais rentraient des vestiaires avec la ferme intention de creuser l’écart, mais à nouveau Roissy s’accrochait pour une dernière égalité à 17-17 à la 40ème. Grace Mbonodji ajustait un beau tir à l’aile, puis Tanguy Parrot, Steven Magniez, Wilfrid Jacqueray creusaient l’écart (21-17), qui se maintenait à quatre buts, tandis que Harris Roberson remplaçait Francois Torres qui sortait sur blessure. A la 55ème les Melunais comptaient 7 longueurs d’avance (28-21) grace aussi à Vincent Valentin dans la cage qui avait largement contribué à la victoire en réalisant queques arrêts réflexes. Les Melunais terminaient tranquilles avec cinq longueurs d'avance : 29-24.

Avec plus de présence en défense l’addition aurait été beaucoup plus lourde, mais les trois points de la victoire permettent aux Melunais de garder le contact en attendant des matchs sans doute plus serrés. Melun reçoit dimanche après midi à 16 heures Noisiel, en recherche de points et dont il faudra se méfier.

 

Les seniors masculins 2 recevaient le leader Claye à qui ils n’ont pas fait passer une soirée agréable puisque la victoire ne s’est dessinée pour les visiteurs que dans les dernières minutes du match.

Filipe Domingues ouvrait le score pour Melun puis le match était une succession d’égalité, chacune des formations ne lâchant rien. Avec Cédric Baron dans la cage qui multipliait les arrêts, Guillaume Collard et Thibault Trollé étaient les principaux marqueurs locaux. La pause était atteinte sur le score de 14-14.

A la reprise les visiteurs tentaient de se détacher mais Eric Renard était à la conclusion par deux fois et Guillaume Collard et Thibault Trollé permettaient à Melun de passer devant, 19-18 puis 20-19 à la 41ème mais à nouveau Claye revenait au score. Jean Jacques Lejosne, Franck Brouillard et Wilfrid Descolis marquaient eux aussi, mais Claye avait le dernier mot et l’emportait 28-27. Félicitations aux Melunais qui se sont livrés tout le match face à une équipe qui avait du potentiel. C’est un résultat très encourageant pour la suite.

 

Les – de 16 féminines reviennent de Meaux avec une défaite sévère compte tenu du potentiel de cette équipe.

Après une première mi-temps équilibrée (5-4 pour les locales), les Melunaises se sont effondrées en ne marquant que deux fois : 15-6. Dommage !

 

Les – de 16 masculins l’emportent largement 30-18 face à Cesson confortant ainsi leur place de premier dans cet ultime délayage. Cela leur permettra de jouer en excellence ce qui n’est pas arrivé depuis longtemps.

 

Les – de 14 masculins s’inclinent lourdement 15-4 à Cesson dans cette phase de délayage.

 

Les – de 12 féminines perdent 15-9 face à Villeparisis.

 

Les – de 12 masculins s’inclinent honorablement à domicile face à Montereau : 11 – 7.

Commentaires